La couleur de Veronike

Demander “pas cher” le cercle vicieux !


Dans le domaine de la coiffure, si on se met à observer les listes de prix qu’affichent les salons, on va rapidement constater de très grands écarts !

C’est frappant et ça m’a amené à mener ma petite enquête sur les raisons qui poussent certains coiffeurs à demander très peu pour leurs services. Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous mes observations pour ensuite vous expliquer pourquoi je crois que demander peu cher deviendra, un jour ou l’autre, un cercle vicieux !

Premièrement, oui, la région, l’emplacement du salon, l’expérience des stylistes et leur notoriété, ça peut faire varier les prix. C’est tout à fait logique! Un salon installé dans une maison privée ou en plein cœur d’un centre d’achats n’auront pas les mêmes factures de loyer, j’en suis parfaitement consciente et vous aussi! Ce débat pourrait être le sujet d’un autre article. Mais là là, on va parler de ce fameux piège de demander trop peu! 

Oui oui, je sais, pour attirer les gens à soi et construire sa clientèle, souvent on va avoir d’emblée le réflexe de faire des “prix”. C’est là que commence l’engrenage malsain. 

Au départ, nous avons peu de clients et plutôt que d’être assises, demander peu est jugé acceptable. Un moment donné, nous continuons avec les mêmes prix et la clientèle augmente et nous commençons à être débordées. Nous avons du mal à dire non ou de monter les tarifs de peur de perdre nos clients. Nous sommes portées à surcharger nos horaires pour faire plaisir à tous, pour ne pas déplaire, pour garder nos clients et pour faire un peu d’argent bien évidemment. Vous imaginez bien le topo, je suppose 😉 . 

Demander “pas cher” va vous amener à surcharger votre horaire pour faire du profit. 

Mais, miser sur le volume pour réussir à faire ce fameux profit n’est PAS la solution à mon humble avis ! 

  • Surcharger son horaire fait en sorte que les gens attendent et qu’ils se sentent souvent bousculer. 
  • Surcharger son horaire aura aussi comme impact de vous épuiser et vous n’aurez plus le même enthousiasme ! 
  • Demander trop peu va vous briser, vous pousser à utiliser des produits de moins bonne qualité et vous n’aurez pas les moyens de vous former adéquatement avec de belles formations au goût du jour.

Demander trop peu va vous faire perdre ces précieux clients, même sans augmenter vos prix, car ils préfèreront  changer de salon pour un endroit où ce sera probablement plus cher…. OUI, OUI ! PLUS COÛTEUX, mais où ils seront servis de la manière dont ils ont besoin . Sans attendre au salon, par une styliste en formation continue, en étant écoutés, en sentant que leur coiffeuse prends le temps pour eux et ÇA vaudra de l’or pour eux ! 

Au final, vous aurez compris que de demander “pas cher” va attirer beaucoup de nouveaux clients à vous, mais les fera fuir aussi assez rapidement pour la plupart. Car vous aurez le bras dans l’engrenage vicieux de BEAU, BON, PAS CHER! 

Demander peu en début de carrière, peut être une super manière de se faire connaître, mais doit absolument être suivie d’une augmentation constante à chaque année ensuite ! 

J’espère vous avoir secoué juste assez ce matin pour vous faire réfléchir à l’importance de demander un prix juste! Si malgré la lecture de cet article, vous vous sentez incapable d’entamer le processus pour rétablir la situation dans votre salon, sachez que c’est mon travail, d’accompagner les coiffeuses sur le chemin de la prospérité . 

Je vous embrasse et vous invite à partager sans modération !

Veronike xxx experte en psychologie capillaire.

Pour vous joindre à la communauté, c’est ici :

La couleur de Veronike

Inscris-toi à mon infolettre et reçois mon guide gratuit des 5 meilleurs trucs pour une chevelure de rêve!